Information : droit à l’accueil

D’un point de vue juridique, il n’y a pas de risque pour les candidats réfugiés hébergés chez des particuliers de perdre leur droit à l’aide matérielle durant la phase de pré-accueil. Dans l’attente de l’enregistrement de la demande d’asile, les étrangers se situent en phase de pré-accueil. Une fois la demande d’asile enregistrée, les candidats réfugiés ont droit à une aide matérielle tout au long de la procédure (le « droit à l’accueil »). En amont de l’enregistrement de la demande d’asile, il n’y a donc aucun risque pour les candidats réfugiés de perdre quelconque droit à l’accueil car il est inexistant à ce moment-là. Par contre, il est important de souligner que l’accueil privé des demandeurs d’asile n’est pas de nature à apporter l’accompagnement professionnel, social, juridique, psychologique et administratif que requiert un accueil adéquat des demandeurs à l’asile.

Une réflexion au sujet de « Information : droit à l’accueil »

  1. Bonjour,

    J ignore si c est le bon canal pour poser ma question, mais essayons toujours.
    Mon mari et moi avons complété le questionnaire pour signaler que nous pouvions héberger une personne.
    Nous avons été recontactes hier lundi par une personne de la PF qui demandait confirmation et précision à ce propos.
    Nous devions nous recontacter dans l après midi pour bien confirmer tout ce qui avait été dit. Elle ne nous a pas recontactes et le numéro de Tél qu elle nous a laissés est inoperationnel.
    Avez vous bien toujours cette offre d hébergement dans vos listes ?

    veronique nielsen raison

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.