Dernières nouvelles

Peace of Art – Exposition et vente aux enchères

Les 20, 21 et 22 avril prochains, un collectif d’artistes organise à la Maison du Peuple de Saint-Gilles, une exposition-vente aux enchères d’œuvres d’art au profit de la Plateforme citoyenne […]

200 migrants sont accueillis chaque jour dans un hub humanitaire à Bruxelles

Un hub humanitaire, situé à la gare du nord, accueille 200 migrants par jour. Au sein de ce hub, plusieurs organisations proposent différents services qui répondent aux besoins des populations […]

Refugees BNB – Ces personnes belges qui hébergent des inconnus

Permettriez-vous à des inconnus de rester dans votre maison? Rencontrez les gens en Belgique qui le font. Publié sur Al Jazeera, le 28th décembre 2017

Voir toutes nos nouvelles

Portraits

Deborah a 17 ans et commence des études de médecine à Bruxelles. Venue avec sa mère, qui travaille sur le camp. Elle était à la tente école, jouant et animant un peu le quotidien des enfants arrivés récemment.

« On entend beaucoup de choses sur le camp, et je trouvais mieux de venir sur le camp pour voir ce qui se passe concrètement, et aider plutôt que voir et repartir».

Deborah

Deborah

Manu est artiste peintre et tient un théâtre de marionnettes punk, Le-Lan est diplômée en anthropologie. Engagés dans « toutes les luttes », ce couple de globe trotters donne un coup de main dès qu’ils peuvent aux causes qui leur tiennent à cœur.

« On sait bien qu’on ne va pas changer le monde mais on n’a rien de mieux à faire que de participer ici et ailleurs à des actions positives en lesquelles nous croyons ».

Manu et Le-Lan

Manu et Le-Lan

Voir tous les témoignages