Communiqué de presse – 16/09/15

Parc Maximilien : la Plateforme dénonce les blocages délibérés du gouvernement fédéral

Bruxelles, le 16 septembre 2015. Cela fait plus de deux semaines que des réfugiés dorment au Parc Maximilien et le gouvernement fédéral s’obstine à refuser de trouver une solution à la crise. Seules 300 places ont été libérées au WTC III, finalement ouvert 24h sur 24 à partir de demain, alors que plus de 800 personnes vivent aujourd’hui dans le camp. Le fédéral démontre clairement une volonté de laisser s’empirer le problème en n’augmentant pas le nombre d’enregistrements à l’Office des Étrangers, et l’appel répété des politiques à une évacuation du camp est une provocation pure et simple. La Plateforme n’a d’autre choix que de  lancer un appel une fois encore aux bonnes volontés citoyennes pour assurer un hébergement digne aux réfugiés puisque les autorités ne souhaitent pas trouver une alternative décente.

Ce sont aujourd’hui 800 personnes qui pataugent dans la boue au Parc Maximilien alors que le gouvernement fédéral continue à laisser se dégrader volontairement la situation. Depuis des semaines, des centaines de personnes attendent de plus en plus longtemps dans des conditions qui se détériorent leur enregistrement à l’Office des Étrangers qui leur assurerait une place dans un centre d’accueil. Le temps d’attente aujourd’hui ? Près de 10 jours pour les hommes ! Pourtant, le gouvernement refuse de mettre en place un accueil temporaire digne et humain, et le Secrétaire d’État à l’Asile et à l’Immigration refuse de considérer une augmentation du nombre d’enregistrements par jour. Il est maintenant clair que le Secrétaire d’Etat souhaite créer un goulot d’étranglement au niveau des enregistrements pour limiter l’accueil des réfugiés en Belgique et ne veut pas d’une réponse à la crise qui soit à la fois humaine et pragmatique. En parallèle, le gouvernement continue à faire pression sur la Ville de Bruxelles pour une évacuation manu militari du camp de réfugiés.

Le WTC III sera enfin demain ouvert 24h sur 24 mais 300 places ne sont pas suffisantes s’il n’y a pas d’augmentation des enregistrements. C’est un drame humain qui se prépare : les conditions de vie se détériorent à mesure que la météo se dégrade, le temps d’attente s’allonge et le camp atteint le maximum de ses capacités. Une évacuation de force n’aura d’autre effet que de créer des tensions supplémentaires et de rejeter les réfugiés dans les rues. Pourtant, des alternatives avaient été proposées par les citoyens, comme l’aménagement de l’Hôtel des Douanes sur le site de Tour et Taxis. Une solution balayée d’un revers de la main par les politiques.

Dès lors, la Plateforme accompagnera dès ce soir dans la dignité et le respect 300 personnes au WTC III. Le bâtiment aura donc atteint le maximum de sa capacité sans que le camp ne soit vidé. Pour les 500 personnes abandonnées par le gouvernement fédéral, la Plateforme fait appel aux Bruxellois afin qu’ils offrent un logement aux réfugiés en attendant leur enregistrement à l’Office des Étrangers. Un site Internet est désormais disponible sur lequel les familles peuvent s’inscrire pour héberger une ou plusieurs personnes pendant les 3 à 10 jours que dure l’attente.

Par ailleurs, la Plateforme s’oppose fermement à une intervention des forces de l’ordre dans le Parc Maximilien et demande que le Parc reste un espace de rencontre une fois que les réfugiés auront été relogés. Ce Parc est devenu aujourd’hui le symbole de l’échange entre les citoyens belges et les réfugiés. Il ne doit pas constituer une réponse d’urgence à la problématique de l’accueil, mais doit rester un espace d’interactions et de rencontre humaine.

La générosité des citoyens ne peut être une solution à long terme, qu’il s’agisse de celle des bénévoles actifs au parc ou des familles qui se sont d’ores et déjà proposées pour accueillir les réfugiés. La Plateforme citoyenne de soutien aux réfugiés renouvelle une fois encore son appel au fédéral pour augmenter la capacité d’enregistrement de l’Office des Étrangers. Il est urgent qu’une solution durable soit enfin mise sur la table par le Fédéral. Augmenter les enregistrements est la dernière chance des autorités de démontrer une volonté de gérer cette crise de façon humaine et adaptée.

Contact Presse :

Véronic Thirionet

v.thirionet@gmail.com

0472 99 94 29

11 réflexions au sujet de « Communiqué de presse – 16/09/15 »

  1. Je trouve cette situation désolante et inquiétante. Le problème de l’immigration ne vient elle pas, entre autre, de ce manque de convivialité entre notre peuple et les nouveaux arrivants. Si on les traite comme du bétail, que faudra ‘t’il s’attendre dans les années à venir comme réaction de leur part?

  2. Bonjour, j’ai lu que ces personnes sont pour la plupart très fragilisées psychologiquement, parfois de façon assez sévère (ce que l’on peut comprendre)… Est-ce sans risque pour elles et pour l’accueillant et sa famille de quitter le « cocon » encadré du Parc Maximilien pour se retrouver chez l’habitant? Sans jugement… juste mesurer la démarche…
    Merci

  3. Bonjour ,
    j’habite zellik, donc à la frontière de BXL,
    Question pratique, vous indiquez qu’il faut accompagner les personnes le matin vers OE. Cela signifie t il que les personnes doivent se rendre chaque matin à l’office, ou simplement le jour du rdv?
    Dans le mesure où notre famille est absente toute la journée, les personnes doivent elles / peuvent elles, rester seules durant le journée?
    Je travaille en ville donc les accompagner chaque matin ne serait pas un problème de toutes les façons.

    Merci pour votre aide

  4. Bonjour
    Notre famille souhaiterait accueillir une famille avec enfants,
    ou parents avec enfants,

    Pourriez vous svp répondre aux questions pratiques posées le 21/09 pour que nous puissions rapidement remplir le formulaire d’accueil
    Un grand merci

    1. Bonjour Majda,

      merci pour votre commentaire.

      Pour les questions, merci de vous référer à l’onglet « Contacts » de ce site et de les poser directement au groupe concerné.

      Très bonne journée à vous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *